Le chef d’orchestre français Julien Masmondet développe une carrière internationale très prometteuse et multiplie les projets. Révélé lorsqu’il était chef assistant de Paavo Järvi à l’Orchestre de Paris, il enchaîne aujourd’hui les invitations en France et à l’étranger (Paris, Bordeaux, Lyon, Lille ... Moscou, Riga, Prague, Lausanne, Liège, Vérone ...) et les collaborations avec des solistes comme Emanuel Ax, Tabea Zimmermann, Seong-Jin Cho, Stéphane Degout ou Karine Deshayes. Tous saluent sa musicalité instinctive, son intelligence affûtée, son énergie et son implication. Il a reçu en 2018 le « Prix de la révélation musicale de l’année » décernée par l’Association Professionnelle de la Critique. 

Aussi apprécié dans le répertoire symphonique que dans le domaine lyrique, il a notamment fait des débuts très remarqués au printemps 2015, dans La Clémence de Titus à l’Opéra de Montpellier et dans L’Ile du Rêve de Reynaldo Hahn en 2016, opéra qu’il a redécouvert et qui n’avait jamais été donné à Paris depuis sa création en 1898. En juin 2018, il dirige à Compiègne, Rochefort et Paris la création mondiale de Manga-Café, opéra de Pascal Zavaro, couplée avec Trouble in Tahiti de Leonard Bernstein qui est saluée unanimement par la presse et le public. 

Lors de la saison 2019/2020, Julien Masmondet a fait ses débuts à l’Orchestre Symphonique de Québec, à l’Orchestra del Teatro di San Carlo à Naples et à l’Orchestre National des Pays de la Loire. Il  a également collaboré au côté de Louis Langrée à la production de Fortunio à l’Opéra Comique. Ses prochains engagements le conduiront à Ankara avec le Bilkent Symphony Orchestra, au Musikverein à Vienne où il fera ses débuts avec le Tonkünstler-Orchester ainsi qu’en Chine où il dirigera la production d’Hamlet de l’Opéra Comique au Bejing Music Festival avec le Shangaï Symphony Orchestra.

Il a enregistré récemment plusieurs disques pour des labels comme Sony Music, Warner Classics, Aparté Music, Claves records, à la tête de l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo et du Czech National Symphony Orchestra. Il enregistrera la saison prochaine la version originale de La Tragédie de Salomé de Florent Schmitt couplée avec une création mondiale de Fabien Touchard chez B Records.

Passionné de rencontres et d'échanges culturels, il vient de fonder l’Ensemble Les Apaches, un orchestre de chambre à géométrie variable, qui a pour ambition de créer des concerts singuliers et novateurs mêlant musiques d’aujourd’hui et œuvres du répertoire, en correspondance avec d’autres arts du spectacle vivant. A la tête de cet ensemble, il a créé cette saison des œuvres de Jules Matton, Fabien Touchard et Fabien Cali, compositeur associés, aux côtés d’oeuvres de Ravel, Stravinsky, Delage, Schmitt. Il collabore avec des vidéastes, metteurs en scène, chorégraphes et écrivains sur de nouvelles productions en partenariat notamment avec le Théâtre de l’Athénée Louis-Jouvet et le Musée d’Orsay à Paris et lors de résidences à la Fondation Singer-Polignac et à la Fondation Royaumont.

Depuis 2005, Julien Masmondet est directeur artistique du festival Musiques au Pays de Pierre Loti qu’il a fondé en Charente-Maritime. Sa programmation associant musique et littérature et consacrée à la redécouverte d’un répertoire français rarement joué a distingué le festival comme l’un des plus originaux dans le paysage culturel français. Pour mener le projet artistique du festival, il met en avant toute une génération de jeunes talents tels que François Dumont, David Bismuth, Eva Zavaro ou Eléonore Pancrazi, collabore avec des comédiens prestigieux comme Dominique Blanc, Didier Sandre, Loïc Corbery, Eric Génovèse, de la Comédie Française et fait découvrir au plus grand nombre les créateurs d’aujourd’hui en invitant notamment l’écrivain Mathias Enard et les compositeurs Pascal Zavaro et Philippe Hersant. 

Julien Masmondet a étudié la direction d’orchestre à l’Ecole Normale de Musique de Paris-Alfred Cortot auprès de Dominique Rouits. Il a également travaillé auprès de chefs comme Louis Langrée, Herbert Blomstedt, Christoph von Dohnanyi, Yutaka Sado, David Zinman et Bertrand de Billy. Depuis septembre 2018, il est professeur de direction d’orchestre à l’Ecole Normale de Musique de Paris et intervient régulièrement au CNSMD de Lyon pour des sessions de direction d’orchestre ainsi qu’à l’étranger pour des master-classes autour de la musique française.